Femme et entrepreneur ? Parcours et secrets de 9 Azuréennes qui ont osé

Elles s’appellent Charlotte, Juliette, Sophie, Valérie, Stéphanie, Carole, Magaly, Céline et Caroline, toutes ont au moins un point commun : elles se sont lancées dans l’aventure de l’entrepreneuriat sur la Côte d’Azur.

Pourtant, si les femmes sont 69% à penser que l’entrepreneuriat est plus épanouissant que le salariat, elles ne sont que 30 % parmi les créateurs d’entreprises. Un pourcentage qui stagne.

Mais pour les Azuréennes que nous avons rencontré, leurs passions, leurs métiers, leurs envies ont été plus forts que les difficultés, la preuve en 9 portraits que entreprendre au féminin, c’est possible !

femme_entrepreneur

[layerslider id=”2″]

Sophie, 38 ans,
 La Nouvelle Herboristerie

La naturelle !

Sophie est d’origine Bretonne et a crée La Nouvelle Herboristerie à Nice en 2004. La même année, elle est lauréate dans la catégorie innovation du prix UR-BGE Grand sud de l’entrepreneuriat au féminin.

Dans son petit atelier, elle imagine et fabrique des produits de santé et de beauté naturels. Mais au-delà de diffuser ses petites “potions magiques”, Sophie reçoit en consultation pour traiter différents troubles chez les adultes, les enfants et même les animaux  !

RCG : Sophie, comment vous êtes-vous lancée ?
Sophie: Avec du courage et des rêves forts ! Et l’accompagnement de structures telles que l’ACEC et Initiatives-NCA.

RCG : Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontré ?
Sophie : Le fait de ne pas rentrer dans les cases de l’administration fut l’obstacle principal puis la réglementation française qui est très décourageante pour les petits artisans et déconcertante pour les thérapies et produits vraiment naturels.

Enfin, c’est un travail énorme et long de parvenir à vivre d’un métier-passion.

RCG : De quoi êtes-vous le plus satisfaite dans votre activité ?
Sophie: Ma persévérance est nourrie par les retours que je reçois de ma clientèle au quotidien, c’est ça qui me motive. Et puis je suis heureuse, malgré les difficultés constantes, d’avoir concrétisé mon projet.

RCG : Selon vous, quelles sont les principales qualités nécessaires pour mener à bien son entreprise ?
Sophie :Etre courageuse, très motivée, efficace, organisée et multifonctions !

RCG : Quels conseils auriez-vous aimé recevoir avant de vous lancer ?
Sophie : J’ai pris le temps de construire par étapes progressives mon projet, aussi j’ai reçu les conseils nécessaires je crois; ce qui est important est d’être soutenue et accompagnée concrètement, avoir des interlocuteurs présents et compétents à qui se référer.

RCG : En 2015, diriez-vous que votre activité s’est plutôt, bien ou mal portée ?
Sophie : Je suis positive: bien !

RCG : Votre objectif en 2016 ?
Sophie : Faire encore mieux pour que plus d’hommes, de femmes, d’enfants et d’animaux profitent des bienfaits des plantes de la région et des Fleurs.

RCG : Un conseil à celles  et ceux qui nous lisent ?
Sophie : Permettez-vous de ré-enchanter votre vie, chaque jour !

La Nouvelle Herboristerie
Sur RDV au 17 rue Auguste Gal 06300 Nice
Tel : 06.19.59.69.47

Juliette, 45 ans
July of Saint-Barth

La plus émouvante !

Originaire du Touquet, c’est pourtant au soleil que la petite entreprise de Juliette a vu le jour en 1989 où, entre la Côte d’Azur et Saint-Barth, elle confectionne des chapeaux. 10 ans dans les hôpitaux au chevet de son mari l’éloigneront un temps mais en 2014, après le décès de son époux, elle reprend son activité en y ajoutant une ligne de parfums, de sacs et d’accessoires.

RCG : Comment vous êtes-vous lancée ?
Juliette : Enfant, ma marraine, à Paris faisait des ventes de grands couturiers et j’etais passionée et reêvait d’en créer avec les chapeaux et sacs assortis.

je collectionne aussi.  Et je suis experte en parfum depuis mes 8 ans! j’ai une collection de 20 000 bouteilles ! j’ai commencé toute jeune à 18 ans à faire des créations et surtout ici sur la Côte d’Azur avec une amie artiste peintre Karen qui vit a Roquefort les pins et j’ai commencé les chapeaux à cette époque puis lancé ma marque sur l’ile de St Barthelemy où j’ai croise toutes les mannequins et stars du monde … j’ai beaucoup voyagé…

RCG : Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontré ?
Juliette : La principale difficulté a été la maladie de mon mari. Et aussi de gérer tout, seule. Dur d’avancer et de se faire connaître mais je suis déjà heureuse de ce que j’ai.

RCG : Selon vous, quelles sont les principales qualités nécessaires pour mener à bien son entreprise ?
Juliette : La passion…Mon but est de distribuer du bonheur … de partager par mon design et mes créations, des valeurs, des idées, un état d’esprit de joie et optimisme! Pour moi, la creation est ma raison de vivre. Chaque jour  j’en ai besoin… Partager avec chaque personne que je croise, un sourire, un moment …

RCG : En 2015, diriez-vous que votre activité s’est plutôt, bien ou mal portée ?
Juliette : 2015 a été une bonne année parce que je me suis battue et j’ai beaucoup travaillé… mais il y a encore énormément de chemin à parcourir…

RCG : Un conseil à celles qui nous lisent ?
Juliette : Mes devises et conseils aux internautes est de tout faire malgré les difficultés de votre vie… d’aller au bout des ses passions… De repenser à l’enfant que vous étiez et de réfléchir à ce que l’on veut faire de sa vie ! je n’ai aucune limite dans aucun domaine. Donnez… partagez !

July of St-Barth

Tel : 06.22.80.48.72

Carole, 36 ans
Chef Carole

La globe-cookeuse !

D’origine Laotienne, née en Bretagne, une enfance en Alsace, Carole a vu du pays … et ses papilles aussi ! Et c’est sûrement cette richesse culturelle qui l’a amené à la gastronomie, puisque Carole est chef à domicile depuis le mois de juin 2015, après être passée par l’académie culinaire Alain Ducasse.

RCG : Comment vous êtes-vous lancée ?
Carole : Avec le soutien de mon conjoint, qui m’a poussé à tenter l’aventure.
Le projet de chef à domicile était un projet que j’avais depuis très longtemps et cette idée a mûri avec le temps. Ayant déjà travaillé dans la restauration en famille, je trouvais que le concept de Chef à domicile était plus convivial et plus innovant.

RCG : Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontré ?
Carole : La partie administrative est un parcours du combattant, étant donné qu’il était difficile de classer mon activité de chef à domicile ! Et puis, la partie communication aussi.

RCG : De quoi êtes-vous le plus satisfaite dans votre activité ?
Carole : La satisfaction et le sourire de mes clients à la fin de chaque prestation.
La possibilité de travailler différents produits de qualité dans des endroits exceptionnels (villa, yacht, repas d’entreprise et d’affaires).

RCG : Selon vous, quelles sont les principales qualités nécessaires pour mener à bien son entreprise ?
Carole : L’organisation.
L’écoute.
L’adaptation.
La polyvalence.
Le sourire.
Une ouverture d’esprit.

RCG : Quels conseils auriez-vous aimé recevoir avant de vous lancer ?
Carole : Je ne sais pas, il est toujours difficile de créer son entreprise et trouver de bons interlocuteurs.

RCG : En 2015, diriez-vous que votre activité s’est plutôt, bien ou mal portée ?
Carole : Le perfectionnement que j’ai acquis au cours de ma formation à l’école d’Alain DUCASSE, m’a permis de prendre confiance en moi et ainsi démarrer mon activité de chef à domicile.

RCG : Votre objectif en 2016 ?
Carole : Recherche et innovation dans l’élaboration de nouveaux mets. Rencontrer de nouveaux clients et continuer à diversifier mon activité, ainsi que m’entourer de nouveaux partenaires (société évènementielle, prestataire de service).

RCG : Un conseil à celles qui nous lisent ?
Carole : Il faut croire en ses idées et mettre tout en œuvre pour y arriver, même si le chemin n’est pas toujours facile.

Chef Carole

Tel : 06 12 19 06 26

Valérie, 47 ans
VL : Carrés de soie

La féminissime !

Valérie est née à Nantes. Comme elle aime le dire “pas vraiment Bretonne mais j’en ai le caractère !“. Sportive accomplie mais féminine jusqu’au bout des ongles… ou plutôt du tour de cou, puisqu’il y a près de 2 ans, elle crée VL Carré de soie. Elle imagine et fabrique carrés, foulards, étoles, ponchos aux motifs originaux qui s’arrachent auprès des modeuses de Monaco à Paris en passant même par la Suisse !

RCG : Comment vous êtes-vous lancée ?
Valérie : Par hasard ! Et puis par envie et par passion ! 

RCG : Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontré ?
Valérie : Imposer mes initiales ! Vous devinez quoi ? (ndlr : VL comme Louis Vuitton)

RCG : De quoi êtes-vous le plus satisfaite dans votre activité ?
Valérie : De faire du “made in France” ou pour certaines pièces de la fabrication Italienne. Et puis, d​’avoir su me démarquer des autres accessoires qui foisonnent sur le marché,  de la qualité de mes produits et de’avoir réussi à me positionner dans le monde du Luxe.

RCG : Selon vous, quelles sont les principales qualités nécessaires pour mener à bien son entreprise ?
Valérie : L​a détermination, l​a confiance en soi et en son projet, u​ne bonne organisation, être créatif , ê​tre passionné , savoir prendre des décisions et les bonnes et si une décision n’a pas été bonne, se dire qu’on va se relever bref être positif A​voir un gout de la liberté prononcé car même si on ne gagne pas autant qu’on le souhaiterait du moins au début, se dire : “est ce que j’aurais la même passion qu’en ce moment avec​ autant de liberté ? “

RCG : Quels conseils auriez-vous aimé recevoir avant de vous lancer ?
Valérie : Les conseils en matière d’aides et subventions pour lesquelles toute société naissante peut bénéficier​.

RCG : En 2015, diriez-vous que votre activité s’est plutôt, bien ou mal portée ?
Valérie : Vu tous les événements que nous avons traversés je dirais plutôt bien portée !

RCG : Votre objectif en 2016 ?
Valérie : Mettre ma marque à l’export ! J’entends hors de l’Europe, on m’y attend déjà !

RCG : Un conseil à celles qui nous lisent ?
Valérie : Soyez vous-même ​! Démarquez-vous et dîtes-vous :  “Il y a mieux que moi, il y a pire que moi mais il n’y en a pas deux comme moi” !

Céline, 44 ans
Nana M

La rêveuse !

Née dans le Var, à Bagnols en Forêt, Céline est d’abord, “Nez” à Grasse et crée pour de nombreuses marques des parfums. En décembre 2014, elle fait de son rêve une réalité en créant sa première ligne de parfums pour elle mais surtout pour toutes les femmes qui comme elle, ont des rêves et qui veulent les réaliser….

En juillet, Nana M est née grâce à Céline mais aussi Fiona, sa précieuse collaboratrice qui la soutient dans la commercialisation et la communication de la marque.

RCG : Comment vous êtes-vous lancée ?
Céline : Mon idée a mûri pendant 4 ans. Temps pendant lequel j’ai créé mes parfums et imaginé mon concept (lequel a évolué pendant le développement), et  puis j’ai mis de l’argent de côté et le complément m’a été prêté par la banque.

RCG : Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontré ?
Céline : Au début, trouver une banque pour le financement. On me demandait des commandes ou des promesses de commandes alors que mon flacon n’était pas encore finalisé !!!

Ou même ma banque personnelle m’a répondu par un simple mail qu’elle pouvait me prêter seulement 1/3 de la somme demandée, quand c’est le projet de votre vie, ce manque d’intérêt est déstabilisant. Heureusement, je suis tombée ensuite sur la bonne personne.

Ensuite, ma difficulté a été de faire connaitre ma marque, les réseaux sociaux sont une grande chance à notre époque, mais ne font pas tout !

RCG : De quoi êtes-vous le plus satisfaite dans votre activité ?
Céline : De voir que mes produits plaisent beaucoup.

RCG : Selon vous, quelles sont les principales qualités nécessaires pour mener à bien son entreprise ?
Céline : Des qualités de gestion sont très importantes. Et il faut de la persévérance et de l’audace !

RCG : Quels conseils auriez-vous aimé recevoir avant de vous lancer ?
Céline : J’aurais aimé qu’on me mette plus en garde sur le temps nécessaire pour se faire connaitre.

RCG : En 2015, diriez-vous que votre activité s’est plutôt, bien ou mal portée ?
Céline : Pour un démarrage, assez bien même si on attend toujours plus !

RCG : Un conseil à celles  et ceux qui nous lisent ?
Céline : Il faut toujours se donner les moyens de réaliser ses rêves, le regret est mortel !

RCG : Votre objectif en 2016 ?
Céline : Continuer à développer mon entreprise, la pérenniser.

NANA M
52, chemin de la Tête de Lion – Grasse
Tel : 04.93.36.07.19

Magaly, 31 ans
Sabores de Lucia

La “Spanish Girl”

Un caractère bien trempé, un accent qui chante, Magaly est fière de ses origines ! Née dans un petit village minier dans la montagne occidentale d’Espagne, Villablino, c’est tout naturellement, qu’elle a choisi d’offrir du soleil dans les assiettes des Niçois en créant Sabores de Lucia il y a 2 ans, une boutique en ligne qui propose des produits alimentaires espagnols mais pas seulement ! Magaly, de chez elle, concocte tapas et autres gourmandises de son pays qu’elle livre à domicile à Nice et ses environs. 

RCG : Comment vous êtes-vous lancée ?
Magaly : J’ai eu l’idée en me rendant compte que les produits soi-disant “espagnols” que je trouvais ici ne correspondaient pas aux saveurs que j’avais gardé dans ma mémoire. Alors je me suis mis en contact avec les artisans que je connaissais afin de chercher les meilleurs produits.

RCG : Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontré ?
Magaly : J’imagine que tous les auto-entrepreneurs vont vous dire la même chose, et puis peut-être tous les français qui doivent faire quelconque démarche: l’administration. L’administration Française est exigeante, beaucoup trop longue et ne se fatigue pas de faire des détours ! Ceci complique la tâche des personnes qui, comme moi, veulent se lancer dans une tâche pourtant si simple !

RCG : De quoi êtes-vous le plus satisfaite dans votre activité ?
Magaly : De la reconnaissance de mes clients, et de leur fidélité. Les clients qui me commandent, me recommandent et ils sont très contents de la qualité des produits.

RCG : Selon vous, quelles sont les principales qualités nécessaires pour mener à bien son entreprise ?
Magaly : Dans un premier temps je dirais, la patience. On pense que du moment qu’on se lance, les bénéfices arrivent rapidement. Mais loin de là. Il faut travailler, et cela m’amène à une autre qualité, la constance. Car pour le mener à bien, il faut travailler tous les jours, pas sans repos mais avec un planning bien défini qui nous permettra de bien gérer notre emploi du temps.

RCG : Quels conseils auriez-vous aimé recevoir avant de vous lancer ?
Magaly : Que dans les affaires, comme dans la vie, il y a des loups habillés en moutons !

RCG : En 2015, diriez-vous que votre activité s’est plutôt, bien ou mal portée ?
Magaly : Plutôt bien, j’ai fait plusieurs manifestations et j’ai lancé mon site internet.

RCG : Votre objectif en 2016 ?
Magaly: Me dédier 100% à Sabores de Lucia et essayer de trouver un petit local pour m’installer à fin de toucher une nouvelle clientèle, celle qui n’est pas sur l’internet, sur les réseaux sociaux.

RCG : Un conseil à celles qui nous lisent ?
Magaly : Si une envie de voyager vous prenait, je suis là pour vous emmener en Espagne sans sortir de chez vous !

Sabores de Lucia

Tel : 06.58.10.63.97

Valérie,47 ans et Stéphanie, 43 ans
Tendance Unique

Les copines “gypsettes” !

L’une est de Mandelieu, Valérie, l’autre est de Monaco, Stéphanie, et ensemble, elles ont lancé leur marque de vêtements et accessoires faits-main en 2014 : Tendance Unique. Deux amies, passionnées de style hippie chic, qui n’ont pas hésité à se retrousser les manches pour customiser sacs et accessoires elles-mêmes tout en passant par les étapes cruciales du design, de l’achat des matières premières et de la fabrication pour les vêtements !

RCG : Comment vous êtes-vous lancée ?
Stéphanie : Valérie était auto-entrepreneur dans la vente à domicile et moi, passionnée de mode. En parallèle de nos métiers, nous avons commencé à proposer des collections à notre domicile, nous avons étoffé notre fichier clientèle et avons décidé de créer la Société et notre marque afin de proposer nos collections sur le net.

RCG : Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontré ?
Stéphanie : Les fournisseurs !  Trouver les bonnes personnes qui allaient être capable de créer nos collections telles qu’on le souhaitait.

RCG : De quoi êtes-vous le plus satisfaite dans votre activité ?
Stéphanie : D’avoir créé notre marque, de l’avoir pensée, dessinée et d’avoir franchi le pas. De proposer des collections dans des matières nobles (soie, coton, dentelles, crochets), avec des imprimés gorgés de soleil. De confectionner des modèles parfaitement bien coupés (merci à nos petites couturières aux doigts de fée), de proposer des formes originales et adaptées à chaque morphologie.

RCG : Selon vous, quelles sont les principales qualités nécessaires pour mener à bien son entreprise ?
Valérie : Une entente parfaite. Savoir se remettre en question et rebondir. Ne jamais baisser les bras, être entouré de bonnes personnes (couturières, photographe, modèles, make-up…) et surtout de la persévérance, croire en son projet.

RCG : Quels conseils auriez-vous aimé recevoir avant de vous lancer ?
Stéphanie : Honnêtement : Aucun. Nous étions prêtes, opérationnelles, soudées. Rien ni personne n’aurait pu nous faire changer d’avis. Si c’était à refaire nous n’hésiterions pas une seule seconde.

RCG : En 2015, diriez-vous que votre activité s’est plutôt, bien ou mal portée ?
Valérie : La crise touche toutes les activités, mais nous n’y pensons pas et nous continuons à poursuivre nos efforts. Nous sommes satisfaites, nous avons augmenté notre clientièle et de nouveaux points de vente sur la Côte d’Azur et dans le Var.

RCG : Votre objectif en 2016 ?
Valérie : Faire connaître notre marque, notre style auprès de nouvelles clientes et aussi auprès de nouvelles boutiques

RCG : Un conseil à celles qui nous lisent ?
Stéphanie : Chères internautes, à vos clics ! Rendez-nous visite 🙂

Caroline, 34 ans
Atout Luxe

La passionnée discrète !

Ce petit bout de femme a de l’or dans les doigts : elle “surfe plus vite que son ombre” ! Caroline vient du Centre de la France mais c’est à Cannes qu’elle a fait de sa passion pour les accessoires de luxe un métier en créant une boutique en ligne il y a 8 ans. Elle achète et vend à tour de bras, pochettes, sacs à main ou montres de grandes marques et propose des modèles aussi bien très récents que vintage.

RCG : Comment vous êtes-vous lancée ?
Caroline : J’ai commencé à acheter et à vendre des sacs et des montres pour mon plaisir personnel… en faire un métier est venu naturellement ! Adorant surfer sur le web, j’ai décidé de créer une boutique en ligne!

RCG : Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontré ?
Caroline : Vendre du luxe sur internet est difficile. J’ai bien mis un an avant de me faire une clientèle qui me fasse confiance !

RCG : De quoi êtes-vous le plus satisfaite dans votre activité ?
Caroline : De permettre à mes clientes de faire d’excellentes affaires et de pouvoir s’offrir des accessoires qu’elles n’auraient peut-être pas pu s’acheter neufs.

RCG : Selon vous, quelles sont les principales qualités nécessaires pour mener à bien son entreprise ?
Caroline : Suivre la mode, répondre aux attentes des clients et surtout se plier en 4 pour toujours les satisfaire!!!

RCG : Quels conseils auriez-vous aimé recevoir avant de vous lancer ?
Caroline : La plupart de mes proches m’avaient découragée en me disant qu’on ne gagne pas sa vie sur internet, que 9 sites web sur 10 ferment la 1ère année. Le seul conseil que j’aurais aimé entendre est celui que j’ai adopté : fonce et persévère !

RCG : En 2015, diriez-vous que votre activité s’est plutôt, bien ou mal portée ?
Caroline : Le bilan est assez mitigé, mais je dirai que les gens dépensent quand moins qu’avant.

RCG : Votre objectif en 2016 ?
Caroline : Continuer à proposer des prix défiants toute concurrence !

RCG : Un conseil à celles qui nous lisent ?
Caroline : S’écouter et surtout suivre ses intuitions !

ATOUT LUXE
Cannes
Tel : 04 83 44 34 56

Charlotte, 32 ans
Happinest

La maman ultra-active !

Si Charlotte est née à Versailles, c’est dans le Sud qu’elle a grandi. A Aix en Provence. Mais c’est après quelques voyages qu’elle décide de s’installer sur la Côte d’Azur et crée, au mois de juin 2015 : Happinest.

HappiNest est un lieu multi-activités pour toute la famille, de 0 à 99 ans, qui propose 6 univers (Relaxation et remise en forme ; santé, beauté et bien-être ; loisirs pour les enfants ; relationnel parent-enfant ; loisirs créatifs pour les adultes ; organisation d’événements (anniversaires, baby showers, professionnels…).

HappiNest est un lieu unique et convivial où une équipe d’experts passionnés et à l’écoute proposent leurs services. 120m2, 3 salles d’activités, pour que chacun puisse trouver son bonheur, en collectif ou en solo, avec ou sans enfant… 

RCG : Comment vous êtes-vous lancée ?
Charlotte : Entreprendre a toujours été un désir profond, le plus complexe fut de trouver l’Opportunité. J’ai vécu dans plusieurs pays et pendant plusieurs années, dans des industries diverses et variées dans le secteur du marketing et de la communication. De retour en France en 2012, je suis tombée enceinte de ma fille Louane. Lors de ma grossesse, des évidences sont apparues et j’ai commencé à dessiner mon projet. Pendant 2 ans, j’ai mené une étude de marché et établi des sondages qui m’ont amené à HappiNest. 99% d’engagement, une forte demande, un lieu rêvé et un projet en or… il était temps de passer à l’action ! J’ai trouvé LE lieu après 6 mois de recherche, les Experts étaient fin prêts et moi aussi ! Ouverture en juin 2015… Déjà 6 mois de partage et de rencontres très enrichissantes mais aussi une folle envie d’aller encore plus loin ! HappiNest n’est qu’au début de son voyage !

RCG : Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontré ?
Charlotte : Les principales difficultés furent de trouver LE lieu, LES professionnels (les meilleurs ! des personnes passionnées et en phase avec HappiNest) et de mettre en place la création de l’entreprise (administratif et financier – convaincre les banques !). Mais, avec de l’énergie et de la motivation, un projet peut se monter ! La force de la persuasion 😉

RCG : De quoi êtes-vous le plus satisfaite dans votre activité ?
Charlotte : Je suis très satisfaite de collaborer avec de superbes personnalités, des Experts toujours là pour m’aider à développer l’activité ! Leur présence m’est précieuse car je suis seule à gérer HappiNest, mais HappiNest n’aurait jamais vu le jour sans eux. Mais aussi, c’est un plaisir de rencontrer les familles, les enfants qui se sentent si bien ici et ceci me rend si heureuse !

RCG : Selon vous, quelles sont les principales qualités nécessaires pour mener à bien son entreprise ?
Charlotte :

  • 1) L’organisation : un chef d’entreprise doit être ORGANISE ! Passer de la relation client, à la comptabilité, au droit, à la gestion de dossiers… demande une polyvalence et une organisation tenace.
  • 2) la motivation et la persévérance : Créer son entreprise et rendre son activité rentable n’est pas une chose facile, il faut être sur tous les fronts et ne pas baisser les bras à la première occasion ! Croire en son projet est la règle numéro 1 et avoir confiance en soi.
  • 3) Savoir dire « non » dans certaines situations et ne pas hésiter à demander de l’aide quand on en a besoin !

RCG : Quels conseils auriez-vous aimé recevoir avant de vous lancer ?
Charlotte : J’aurais aimé recevoir des conseils au moment du montage de projet sur des points financiers et sur toutes les questions liées à la rentabilité. Estimer des chiffres n’est pas si compliqué… mais dans la réalité, ce n’est pas le même scénario. Ne pas hésiter à demander de l’aide auprès de professionnels pour « juger » et « critiquer » vos données. Il faut savoir écouter les avis et critiques. Un business model erroné est dangereux pour la réussite de l’entreprise. Mais aussi, prévoir plus de trésorerie pour l’année 1 car il y a des dépenses extras auxquelles on ne pense pas forcément au départ.

RCG : En 2015, diriez-vous que votre activité s’est plutôt, bien ou mal portée ?
Charlotte : Pour 6 mois d’activité, je suis satisfaite du résultat, même si je ne suis pas encore au point d’être rentable, ni de me verser un salaire… La demande est au rendez-vous et les retours sont très positifs. Le bilan du sondage mené pour l’anniversaire des 6 mois donne une note de 4/5 à HappiNest avec des commentaires très chaleureux et agréables à lire. L’importance,  c’est que les familles soient heureuses de venir et que mon activité tourne ! Pas de place pour l’ennui chez HappiNest 😉

RCG : Votre objectif en 2016 ?
Charlotte : Je passe à la 4ème vitesse avec de nombreux nouveaux projets qui verront le jour cette année. Les 6 premiers mois m’ont aidé à montrer une tendance, ce qui m’aide à avancer plus facilement et plus rapidement. J’ai pris mes marques et c’est donc avec une plus grande aisance que je mène l’activité. Mes objectifs sont : devenir LE lieu incontournable des familles sur la Côte d’Azur, lancer 2 projets qui me tiennent particulièrement à cœur et bien sûr être rentable pour pouvoir assurer l’avenir d’HappiNest !

RCG : Un conseil à celles qui nous lisent ?
Charlotte : Le conseil que j’aurai à vous donner est : « écouter votre intuition »   car c’est elle qui vous mène à votre rêve !

J’espère que les réponses apportées dans cette interview vont donneront des clés pour lancer votre projet. Pour finir, sachez qu’HappiNest lance « le co-working » dans son cocon chaleureux et unique avec des ateliers de coaching et d’aide à la création d’entreprise. N’hésitez surtout pas à me contacter pour participer à cette opportunité de partage de réseaux et de travail collaboratif.

Au plaisir de vous rencontrer !

Happinest
34, chemin du Val Fleuri – Cagnes sur mer
Tél. +33 (0) 9 52 07 55 95

Vous êtes une femme ? Vous souhaitez devenir entrepreneur ? On espère que ces 9 portraits de femmes qui se sont lancées dans l’entrepreneuriat vous a aidé et si vous souhaitez les soutenir n’hésitez pas à les contacter ou leur laisser un petit message dans les commentaires ci-dessous !

AblaCarolyn

[layerslider id=”3″]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici