Restaurant Le Blanc Manger à la Colle sur loup : une table au féminin !

Et si la cuisine était définitivement une affaire de femme ? On pourrait bien en être convaincu en faisant une halte gourmande au restaurant le Blanc Manger à la Colle sur Loup, une adresse qui sort des sentiers battus tant pas sa localisation que par le chef qui y est aux commandes : une femme, Brigitte Guignery….

restaurant_le_blanc_manger

Restaurant le Blanc Manger : une femme chef-propriétaire

Fait assez rare pour le souligner (trop ?) , au restaurant le Blanc Manger, c’est une femme qui dirige en cuisine ! Brigitte Guignery après avoir fait les belles heures du restaurant étoilé le Jarrier à Biot avec son mari, s’est installée à la Colle sur Loup, il y a une douzaine d’années pour y servir une cuisine à son image : pleine de caractère, conviviale et ensoleillée.

Mais la particularité de son restaurant le Blanc Manger ne s’arrête pas là, puisque Brigitte, épaulée depuis 5 ans par son fils Cyril, a choisi, aussi, au moment du service, de délaisser sa brigade pour accueillir ses clients fidèles ou de passage avec une attention toute particulière qui donne d’emblée envie de s’attarder dans ce lieu plein de charme et de vie.

blanc_manger_la_colle

[layerslider id=”2″]

Restaurant le Blanc Manger : comme à la maison… mais en mieux !

Si l’été, il fait bon déjeuner ou diner sur la terrasse ombragée, sous la tonnelle, de confortables fauteuils vous accueillent pour siroter l’apéritif ou déguster un verre de vin. C’est d’ailleurs, une autre preuve de convivialité de ce lieu atypique, du mercredi au dimanche, le lounge bar dans lequel trône une cheminée, se transforme en bar à vins où vous pourrez déguster tapas maison et siroter l’une des trouvailles dénichées par Brigitte.

terrasse

Mais Brigitte, qui attache tant d’importance à la douceur de vivre, a bien plus qu’à offrir que quelques rasades de vins de pays ou d’exception  et c’est dans la salle de restaurant, à côté, qu’elle le démontre… Une véritable salle à manger, où les murs colorés et les fauteuils tressés rappellent sans nul doute, le charme provençal… Un décor qui laisse déjà présager le goût d’une cuisine fait maison…

apero

salle

Restaurant le Blanc Manger : la cuisine du Soleil… selon Brigitte !

A la carte, pas de chichis : on déjeune ou on dîne selon l’ardoise à prix unique pour les entrées (17 €), plats (24 €), desserts (9€)  ou en menu (37 €).

Mais dans l’assiette, c’est une autre histoire. Les produits, rigoureusement choisis chez des producteurs avec lesquels Brigitte travaille depuis 20 ans comme elle aime à le rappeler, s’anoblissent de saveurs d’exceptions et se gorgent de soleil. Une cuisine de bistrot aux accents gastronomiques exhalée de saveurs méditerranéennes.

Ainsi, au chapitre des entrées, on fond pour les ravioles de foie gras couchées dans leur capuccino de champignons et surplombées d’un beau morceau de foie gras chaud.

ravioles_ok

Le homard se revisite à la sauce « Caesar » façon salade, avec sa romaine, croûtons dorés et parmesan.

homard_ok

Et les amoureux de plats traditionnels ne pourront que fléchir devant la cassolette de rognons de veau, petits légumes, jus de veau aux herbes.

rognons_veau

Entre autres…

Pour suivre, les poissons, lotte rôtie ou turbot s’accompagnent, eux aussi, de saveurs locales et ensoleillées comme les févettes, artichauts, olives noires ou beignets de courgette.

lotte_ok

turbot_ok

Quant aux viandes, le duo de joue de bœuf et filet, gnocchis, crème de champignons, condiment truffe blanche, sauce poivrade ravira les adeptes de plats mijotés tandis que le carré d’agneau rôti, jus d’agneau à la tapenade, risotto aux cèpes et beignets de cèpes séduira les palais raffinés…

boeuf_ok

agneau_ok

Pour clore cet intermède gourmand, les desserts eux aussi, prennent un grand coup de soleil comme avec le somptueux millefeuille caramélisé aux oranges confites et sorbet citron. Une véritable explosion de saveurs méridionales en bouche !

millefeuille

Ou encore l’abricot façon Melba, crémeux vanille, glace vanille, amandes, coulis abricots, brisure de sablé au sésame… Réjouissant et estival !

abricot_ok

Le tout, arrosé, avec modération, par des vins aux accords parfaits !

 Sans nul doute, oui, vous serez convaincu que la cuisine est bien une affaire de femme si vous prenez le temps de vous poser au restaurant le blanc manger que Brigitte Guignery a su hisser, avec brio, au rang des tables qu’il faut absolument connaître sur la Côte d’Azur !

Restaurant Le Blanc Manger – 1260, route de Cagnes  – La Colle sur Loup

 Des bisouilles,

AblaCarolyn

[layerslider id=”2″]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.