ANTIBES | Fraîcheur et saveurs d’Antan au p’tit Cageot

Le p’tit Cageot, fraîchement installé dans une ruelle du vieil Antibes, pourrait bien devenir la madeleine de Proust de tous les amoureux de bons petits plats longuement mijotés !

Dès la ruelle, le romantique vélo qui trône devant la minuscule entrée de ce restaurant de charme attire la curiosité et attise l’envie de découvrir ce qu’il se cache au creux des assiettes concoctées et servies par un jeune couple, Roxane et Arnaud, qui insuffle du bonheur et de la réminiscence jusque dans la moindre parcelle de leur écrin savamment décoré…

petit-cageot-antibes

[layerslider id=”2″]

Le p’tit Cageot : esprit récup’ et produits de saison

De prime abord, passée la minuscule terrasse, ce qui retient l’attention dans la petite salle aux murs de pierres et aux poutres apparentes, est la décoration. Un esprit récup’ complètement dans l’air du temps avec ces cageots posés ici et là, des cagettes en guise d’appliques ou encore des luminaires astucieux et réalisés par les maîtres des lieux avec des bocaux !

Mais le charme de l’ancien ne s’arrête pas là, c’est bel et bien, dans l’assiette, qu’Arnaud, aux commandes de la cuisine, nous transporte vers des saveurs au bon goût d’Antan au gré des produits de saison que ses producteurs locaux lui réservent.

Velo

Si Arnaud et Roxane, ont choisi de créer avec le p’tit Cageot, un lieu qui leur ressemble, naturel et apaisant, tous deux sont passés en cuisine et en salle, d’adresses prestigieuses sur la Côte d’Azur. Comme dernièrement pour Arnaud, où il collaborait avec Yuric Tièche, du restaurant la passagère aux belles rives, pour le restaurant de l’hôtel Juana à Juan les Pins.

Une expérience qui confère à ce chef inventif, un goût pour l’excellence et pour l’art de sublimer la simplicité.

Ainsi, on se laisse submerger d’émotions devant une rillette de poissons à la mayonnaise au citron servie dans son bocal que l’on partage ou pas. Puis, au moment de choisir le plat, la carte aussi courte soit-elle, nous laisse indécis tant à la lecture, elle se révèle appétissante… Risotto aux cèpes, copeaux de Comté et émulsion de volaille à la persillade ou Joue de bœuf braisée 5 heures, polenta crémeuse au parmesan et éclats de noisette ?

L’un ou l’autre ne faillit pas à la promesse !

Pour clore ce retour en saveurs d’Antan, une carte de dessert dans le même ton comme le Tiramisù, souvenir de mes 8 ans ou encore la poire pochée au sirop façon « belle-Hélène ».

Enfin, pour que l’histoire que vous conte Arnaud et Roxane soit la plus fidèle possible à leur univers, on peut se laisser tenter par un menu « surprise », servi midi et soir, entrée, plat, dessert à 29 €.

Assurément, le p’tit Cageot a déjà tout d’un grand et d’ailleurs, pensez à réserver 2 jours à l’avance si vous y allez le week-end.

Le p’tit Cageot – 5, rue du Dr Rostan – Antibes

AblaCarolyn

[layerslider id=”3″]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici