Festival de Cannes 2015 : ce que nous dit la sélection (en off)

[cycloneslider id=”ads-fif-2015″]

Hier à 11h, une partie de la sélection officielle des films présentés lors du Festival de Cannes 2015 a été dévoilée en conférence de presse par Thierry Frémaux et le nouveau Président du Festival, Pierre Lescure.

Pour cette 68ème édition et sous la première présidence de Pierre Lescure, Thierry Frémaux assure que cette sélection officielle « … est belle, elle est nouvelle, elle formule des hypothèses, elle prend des risques, elle dit des choses sur l’état du cinéma en matière de création mondiale“.

Mais qu’annonce réellement cette sélection officielle du Festival de Cannes 2015 ? Voici l’avis d’une spécialiste du « monté de marches » et de l’arpentage de Croisette (et accessoirement Ficanasse de première).

festival_cannes_2015

Le film d’ouverture (hors compétition)

Exit le faste comme avec Gatsby le magnifique en 2013, out la Riviera chic comme avec Grace de Monaco l’an passé, cette année, place au thème préféré des Français : La loose.

Avec La Tête Haute d’Emmanuelle Bercot, ce film français qui relate la vie d’un jeune garçon qui vacille au seuil de la délinquance, la « nouveauté » promise par Thierry Frémaux est bien là : sur le papier ça ressemble déjà à un Billy Elliot mais en un film français ! Néanmoins, on aura plaisir à redécouvrir Catherine Deneuve et Benoît Magimel à l’affiche de ce film.

En revanche, en terme de soirée d’ouverture, après l’excellence de la soirée Grace de Monaco et sa reproduction des décors du film, on a un peu peur de devoir voler une coupette de champagne dans un hangar éphémère transformé en maison de correction pour « coller » au film !

4617596_6_3d5c_rod-paradot-dans-la-tete-haute-d-emmanuelle_488a4aad6c5c3a0c156ab16c7afb3daf

Les 17 films en compétition pour la palme d’Or

Parmi les 17 films qui seront présentés au Festival de Cannes 2015, certains réalisateurs ou acteurs sont des habitués du tapis rouge et d’autres fêteront leur première sélection… Comme chaque année, certains films sont annoncés pour « animer » les débats (pour ne pas dire : susciter la polémique) et d’autres, toujours comme chaque année, font la promesse d’une sieste bien méritée dans l’une des salles du Palais des Festivals…

Dheepan, l’homme qui n’aimait pas la guerre (titre provisoire) – Jacques Audiard

Le réalisateur avait déjà divisé la Croisette en 2012 avec son film « De Rouille et d’Os » et était reparti bredouille, si ce n’est sûrement, les remerciements de Marineland pour l’effet booster  sur les entrées du parc malgré une image peu flatteuse dans le film…Cette année, il semblerait que Jacques Audiard soit divisé déjà avec lui-même n’ayant pas réussi à donner un titre définitif à son film, le film en lui-même n’étant pas terminé à ce jour, et les acteurs étant de parfaits inconnus aux yeux du grand public si ce n’est Vincent Rottiers (avec qui j’ai passé une super soirée au petit Carlton il y a 2 ans, youhou Vincent ! happy for you !).

La loi du marché de Stéphane Brizé

Film Français avec Vincent Lindon.

Pitch : Un ouvrier qualifié au chômage est contraint de prendre un emploi de vigile dans une grande surface.

Avis : ben loose pourquoi ? C’est un film français c’est marquéééé làààà ! Nan, en vrai c’est le “Marius et Jeannette” de crise : sans Marseille et sans Jeannette.

Marguerite et Julien de Valérie Donzelli

 Pitch : Un film qui raconte les amours incestueuses de Marguerite et Julien pour lesquelles ils furent condamnés en 1603.

Avis : Viens on fait du « cul » comme dans la vie d’Adèle mais on met de l’historique dedans et puis les gays c’est trop mainstream… mmmh un frère et une sœur ? ah ouais, c’est bon ça, on fonce ! On l’aura la Palme avec un film comme ça #cestsur

PS : t’oublies pas une fin tragique hein ? Faut être sûr.

4617615_6_13ad_jeremie-elkaim-et-anais-demoustier-dans_33544dfa985b995e7b2dd9889d9dbf2b

Il racconto di racconti (le conte des contes) de Matteo Garrone

Pitch : on s’en fout

Avis : on espère qu’il ne racontera pas de conneries cette année si son acteur principal fait faux bond comme en 2012 où pour Reality, Aniella Arena était retenu en prison ! oui, oui triste réalité 🙂 #ficanassesforever

Carol de Todd Haynes

Pitch : l’histoire d’une liaison dans le New York des années 1950 entre une jeune femme et son aînée.

Avis : Très chers ricains, on vous le dit ou pas ? La vie d’Adèle a fait un vrai bide en salle, pas sûre que ça vous plaise hein ?

Le plus : ça promet néanmoins un très beau tapis rouge avec Rooney Mara et Cate Blanchett

carol_festival_cannes

The Lobster de Yorgos Lanthimos

Mais qu’est ce qu’un homard vient foutre sur le tapis hein ? Déjà que les selfies sont interdits ! Passe encore la fameuse banane de Yassine Azzouz l’an passé mais un homard vous êtes sérieux ?

Bref, même Thierry Frémaux annonce que ce premier long métrage appartient à la  « catégorie des films dont on ne comprend pas tout ».

Avis : pour réussir à Cannes il ne s’agit pas d’être fédérateur, il faut être conceptuel. Point barre.

Mon Roi de Maiwenn

Quatre ans après le prix du jury pour Polisse, Maiwenn revient avec une histoire d’amour interprétée par Vincent Cassel ET Emmanuelle Bercot, la réalisatrice du film d’ouverture.

Avis : même joueurs. Jouent. Encore !

mon-roi

Saul Fia (le fils de Saul) de Lazlo Nemes

Avec comme sujet « la vie d’un personnage dans un camp de concentration » le film hongrois tentera de remporter la palme suprême mais sera assuré de faire débat selon Thierry Frémaux.

Avis : ce que j’aime dans le Festival, c’est le décalage entre les soirées too much et les projections en salle… J’ose même pas imaginé la soirée de fin de film de celui-ci !!!

Les films dont on se fout royal mais dont on scrutera les tapis rouges

MacBeth de Justine Kurzel.

Ouais il y a encoooore Marion Cotillard. Mais sans Marion, un festival de Cannes ne serait plus, non ?

Aaaaah, il y a The Acteur : Michael Fassbender et très honnêtement il risque de faire hurler plus fort les fans en furie que les OneD ou Justin Bieber hein !

4617598_6_990c_marion-cotillard-et-michael-fassbender-dans_31146eda3daf661d3ad8925f10822aac

The Sea of Trees, de Gus Van Sant

Dedans le film il y a du japonais mais il y a Mathew McConaughey #çasauve

matthew_mcconaughey_closeup_wallpaper-wide-jpg

Hors compét mais du lourd

Irrational Man de Woody Allen

Film que l’on remercie par avance pour voir (enfin) Joaquin Phoenix sur la Croisette et Emma Stones.

irrational_man_festival_cannes

Mad Max : Fury Road de Georges Miller

Pour apercevoir la silhouette de folie de la très belle Charlize Theron (pourvu qu’elle ait des cheveux quand même sur le tapis rouge… ça craint sinon !)

mad_max_festival_cannes

Voilà moi je ne vous dévoile pas toute la sélection officielle du Festival de Cannes 2015 mais sachez qu’il y a du film Chinois et Japonais qui dure 2h dedans (et 2h de film Chinois ou Japonais c’est presque pire que 3h de Winter Sleep ou 15 secondes de Lars Von Trier ! Poke les journalistes en projection à 8 h du matin !)

Allez, le prochain article sur le festival de Cannes 2015, je vous file un petit topo de soirées ce sera plus drôle 🙂

Des bisouilles

AblaCarolyn

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

[easy-social-share buttons=”facebook,twitter,google,pinterest,linkedin,mail” counters=0 hide_names=”yes” template=”tiny-retina”]

[cycloneslider id=”ads-fif-2015″]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici