Festival de Cannes : rencontre avec Philippe Corti

[cycloneslider id=”ads-fif-2015″]

Connu du grand public pour ses talents de DJ, Philippe Corti a réussi l’exploit de remplacer feu Frédéric Graziani pour le rôle de Manu, le porte-flingue du clan Paoli dans la dernière saison de Mafiosa. Longtemps associé à un autre trublion du PAF, Thierry Ardisson, dans les émissions « Lunettes noires pour nuits blanches » et « tout le monde en parle », ce, désormais, acteur, a du soleil dans la voix et du cœur à l’ouvrage quand il s’agit de parler de musique et de cinéma…

Pendant le Festival de Cannes, il reprendra les platines pour une soirée hommage à Mickael Jackson en présence de Jo Jackson à la suite Sandra and Co ce mardi 19 mai 2015 notamment.

Rencontre avec Philippe Corti !

festival_de_cannes_corti_philippe

AblaCarolyn : La raison de ta présence au festival de Cannes 2015 ?

Philippe Corti : Pour 2 raisons. La première pour des rendez-vous cinéma et télévision suite à mon passage dans Mafiosa. Et puis, aussi pour retrouver les copains. Notamment Bagatelle, pour laquelle je jouerai vendredi 22 mai et aussi pour saluer l’équipe de la Calavados, car à partir du 30 mai, j’y jouerai à Paris tous les dimanches.

AblaCarolyn : Où te croiser pendant le Festival ?

Philippe Corti :  La terrasse du Carlton, le baôli et la Calavados.

AblaCarolyn : Ton souvenir de festival le plus people ?

Philippe Corti : Les 30 ans de la soirée Canal l’an passé. C’était très réussi, à la fois beau, décalé et rafraîchissant.

AblaCarolyn : Ton souvenir le plus loose du festival ?

Philippe Corti : C’était il y a 5 ans. Trop de soirées, c’était un peu n’importe quoi. Je crois qu’il ne faut pas perdre de vue que le fil conducteur est et doit rester le cinéma.

AblaCarolyn : Ton anecdote de festival ?

Philippe Corti : C’était lorsque je venais de sortir de Mafiosa et que tous les auteurs des Guignols de Canal + s’étaient mis à genoux pour me recevoir.

P1050762

AblaCarolyn : Ta prédiction pour la palme d’Or cette année ?

Philippe Corti : Je verrais bien un film Français, pourquoi pas Mon Roi de Maiwenn.

AblaCarolyn : Quel acteur ou actrice rêves-tu de croiser ?

Philippe Corti : C’est compliqué il y en a tellement ! Mais Clint Eastwood me fascine ou encore Jeanne Moreau.

AblaCarolyn : Ce festival tu le sens mieux ou moins bien que l’an passé ?

Philippe Corti : Je le trouve plus naturel. On revient aux valeurs essentielles et c’est une bonne chose.

AblaCarolyn : Pendant le Festival tu es plutôt montée de 19h ou 19h de soirées sur la Croisette ?

Philippe Corti : Par respect pour ce qui nous amène tous ici, je suis plutôt montée des marches de 19h.

AblaCarolyn : T’as déjà des invit’s pour le Festival ? Lesquelles ?

Philippe Corti : Au risque de me contredire avec ta question précédente, même si je peux monter les marches, je ne préfère pas  si je n’ai pas quelque chose à défendre. La montée est vraiment quelque chose de symbolique et il faut le respecter. Mais sinon, en soirée je peux aller un peu partout.

AblaCarolyn : Pendant la dizaine, tu es plutôt boissons à bulles ou cocktail ACE ?

Philippe Corti : je suis plutôt vodka en fait.

AblaCarolyn : Ton secret pour tenir pendant la dizaine ?

Philippe Corti : La modération non parce que je ne sais pas ce que c’est mais si on choisit les lieux où l’on va même si on est un peu excessif, le lendemain il y a toujours une fibre qui vous réveille et qui vous donne encore la force.

P1050765

AblaCarolyn : Ta tenue fétiche pendant le festival ?

Philippe Corti : Je suis assez classique pour ça. Perfecto Noir ou smoking.

AblaCarolyn : Si je t’offre un macaron Abla, tu me l’échanges contre quoi ?

Philippe Corti : Contre rien, je le garde c’est tout !

AblaCarolyn : Il y a une vie après le FIF ? 

Philippe Corti : Un film dont le tournage démarre le 2 juin, une résidence en tant que DJ à la Calavados et aussi une série sur Netflix mais le plus important pour moi est de voir grandir ma petite fille.

Retrouvez Philippe Corti pendant le Festival de Cannes donc ce mardi 19 mai à la Suite Sandra and Co, le 22 sur la plage Bagatelle et à Paris à partir du 30 mai à La Calavados.

Plus d’interviews d’Abla ? C’est par ici !

AblaCarolyn

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

[easy-social-share buttons=”facebook,twitter,google,pinterest,linkedin,mail” counters=0 hide_names=”yes” template=”tiny-retina”]

[cycloneslider id=”ads-fif-2015″]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici