Festival de Cannes : Rencontre avec Eriq Ebouaney

[cycloneslider id=”ads-fif-2015″]

Eriq Ebouaney c’est un peu le « Denzel Washington » Français. Une classe folle et une filmographie impressionnante pour cet acteur d’origine Camourenaise qui a débuté, un peu par hasard, avec le réalisateur Cédric Klapisch en 1996 dans le film « Chacun cherche son chat ». Depuis, Eriq, ne cesse d’enchaîner les tournages avec des réalisateurs prestigieux comme Ridley Scott, Brian de Palma, Jean Becker ou encore Yvan Attal. C’est à la Suite Sandra & Co, où Eriq Ebouaney est venu se poser pour son dernier soir de Festival de Cannes que j’ai pu l’approcher pour une interview d’Abla…

festival_de_cannes_eriq_ebouaney

 

AblaCarolyn : La raison de ta présence au festival de Cannes 2015 ?

Eriq Ebouaney : Je viens pour promouvoir un film qui sera tourné à l’automne prochain : « L’amour qu’il nous faut » de Nathalie Marchak et avec Pascal Elbe.

Abla : Où te croiser pendant le Festival ?

Eriq Ebouaney : Dans le village International

Abla : Ton souvenir de festival le plus people ?

Eriq Ebouaney : C’était à l’époque où Emir Kusturica était président du Jury du festival de Cannes. Je me souviens d’un bœuf à la guitare entre copains dans une chambre d’hôtel au Majestic avec Mickey Rourke, Emir Kusturica, Javier Bardem et Benicio del Toro. Un moment inoubliable !

Abla : Ton souvenir le plus loose du festival ?

Eriq Ebouaney : Mon premier festival de Cannes, j’avais un film à la quinzaine des réalisateurs et on m’a oublié dans ma chambre d’hôtel. Du coup, je n’ai pas fait la montée des marches officielles.

Abla : Ton anecdote de festival ?

Eriq Ebouaney : Je connais tous les recoins du Palais des Festivals de Cannes car j’ai tourné longtemps à l’intérieur du Palais pour le film « Femme Fatale » de Brian de Palma.

Abla : Ta prédiction pour la palme d’Or cette année ?

Eriq Ebouaney : Je dirais Saul Fia mais Carol de Todd Haynes que je viens de voir est vraiment magnifique. C’est un film qui donne envie d’être amoureux.

Abla : Quel acteur ou actrice rêves-tu de croiser ?

Eriq Ebouaney : Michael Caine mais ça n’arrivera pas puisque je pars demain.

Abla : Ce festival tu le sens mieux ou moins bien que l’an passé ?

Eriq : Je le trouve plus corporate. C’est plutôt bien.

Abla : Pendant le Festival tu es plutôt montée de 19h ou 19h de soirées sur la Croisette ?

Eriq : Les 2 mon capitaine !

Abla : T’as déjà des invit’s pour le Festival ? Lesquelles ?

Eriq : Carol de Todd Haynes, je ne reste pas longtemps mais je suis content d’avoir vu ce film.

Abla : Pendant la dizaine, tu es plutôt boissons à bulles ou cocktail ACE ?

Eriq : Boissons à bulles ! Comme les eaux gazeuses évidemment 😉

Abla : Ton secret pour tenir pendant la dizaine ?

Eriq : Je reste souvent peu mais je dirais bien une soupe et une claque sur les fesses ou plus simplement une aspirine dans un verre d’eau avant de se coucher.

Abla : Ta tenue fétiche pendant le festival ?

Eriq : un smoking

Abla : Si je t’offre un macaron Abla, tu me l’échanges contre quoi ?

Eriq : mmmh, quelque part Champagne-Muguet c’est un peu du bonheur ? Alors, je l’échange contre une bonne heure.

Abla : Il y a une vie après le FIF ?

Eriq : Je pars demain à Londres pour un film de télévision.

eriq_ablacarolyn

Retrouvez plus d’interviews d’Abla pendant le Festival de Cannes par ici !

Des bisouilles,

AblaCarolyn

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

[easy-social-share buttons=”facebook,twitter,google,pinterest,linkedin,mail” counters=0 hide_names=”yes” template=”tiny-retina”]

[cycloneslider id=”ads-fif-2015″]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici