C’est jeudi dernier, le 14 janvier 2016, que la nouvelle émission culinaire « Hell’s Kitchen » a été diffusée sur NT1 avec, en tête d’affiche, un chef bien connu des Azuréens : Arnaud Tabarec, le chef étoilé du restaurant sea sens au Five Hôtel à Cannes.

Si cette adaptation française, du format qui cartonne outre-Atlantique avec Gordon Ramsay, n’a pas encore trouvé son public lors de la première diffusion, la qualité du programme pourrait bien attirer de nouveaux téléspectateurs ce jeudi 21 janvier à 20h55 sur NT1.

[layerslider id=”2″]

Hell-s-kitchen-arnaud-tabarec

Si les premières images de Hell’s Kitchen rappelle l’univers de Star Academy ou les codes de Top Chef, le programme se révèle être bien différent des concours télévisés culinaires tels qu’on les connait aujourd’hui.

hell-s-kitchen-a-la-rentree-sur-tmc

Au menu de cette compétition culinaire : Arnaud Tabarec dirige et juge, seul, les 16 candidats répartis en 2 brigades s’affrontant pour  réaliser le meilleur service auprès des clients qui dînent dans le restaurant Hell’s Kitchen. A la clé ?  un chèque de 30 000 euros et le titre de « jeunes talents » du Gault & Millau pour le candidat vainqueur.

Très vite cette plongée dans l’univers de la cuisine semble plus fidèle que la réalité et la notion de « coup de feu » devient palpable pour les simples téléspectateurs que nous sommes.

nt1-medium

Exercice difficile pour Arnaud Tabarec, inconnu du grand public, qui a eu la lourde tâche de succéder au très médiatique Gordon Ramsay mais ô combien réussie si l’on en juge les quelques tweets qui sont apparus lors de la première diffusion.

    Des soutiens d’anonyme mais aussi de plusieurs animateurs de télé comme Christophe Beaugrand ou Jean-Marc Généreux.  

Rencontré ce week-end pour la 5ème édition de Chefs au sommet à Auron, Arnaud Tabarec s’est livré sur cette première expérience télévisuelle :

Riviera City Guide : Bonjour Arnaud, pour une première expérience, ce tournage t’a-t-il semblé difficile ?

Arnaud Tabarec : Difficile non, c’était très sympa même. Bien sûr il est nécessaire d’apprendre beaucoup, de repérer les codes et de se faire au rythme mais c’était tout à fait gérable.

RCG : Gordon Ramsay, à qui tu succèdes dans la version Française, est réputé pour être dur, as-tu modifié tes habitudes pour l’émission ?

Arnaud Tabarec : Non, le but était de me montrer tel que je suis. Je me suis même refusé à regarder les émissions de Gordon Ramsay pour ne pas être une simple copie.

RCG : Un élément marquant sur le tournage de Hell’s Kitchen ?

Arnaud Tabarec : ce sera à découvrir dans les épisodes de jeudi prochain, mais nous devions chercher des animaux dans 1 ferme et il faisait terriblement froid. Ça ne se voit pas mais j’étais vraiment frigorifié.

RCG : la 1ère de Hell’s Kitchen c’était jeudi dernier, les audiences n’étaient pas au rendez-vous, quel est ton ressenti ?

Arnaud Tabarec : Moi je suis chef alors je ne peux vraiment pas me prononcer sur ce sujet. J’ai regardé l’émission avec mes amis et je suis juste heureux du rendu. J’ai trouvé l’émission bien rythmée et c’est surtout ça l’essentiel.

RCG : Après ce premier tournage réussi, es-tu prêt pour d’autres projets télévisés ?

Arnaud Tabarec : c’est encore trop tôt pour le dire, je suis déjà ravi de cette première expérience mais pourquoi pas si il y a une saison 2 de Hell’s Kitchen.

Arnaud Tabarec à voir dans Hell’s Kitchen ce jeudi 21 janvier à 20h55 sur la chaîne NT1.

AblaCarolyn

[layerslider id=”3″]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici