La Maréa, le raffinement dans l’assiette à Théoule sur Mer

Actualités

Cannes Séries 2020 : une ouverture des larmes au rire !

Hier la 3ème saison de Cannes Séries 2020 s’installait sur le tapis rose du palais des festivals, avec une...

La Braderie de Cannes des commerçants et des particuliers !

C’est une nouveauté ! La braderie de Cannes s’installe partout dans la cité balnéaire du centre-ville à Cannes la Bocca...

Vésubie, Tinée, Roya, la solidarité s’organise

Difficile encore ce matin de trouver les mots pour évoquer les intempéries des Alpes-Maritimes qui ont dévastées notre arrière-pays....
Ablacarolyn
Journaliste de l'à peu près – jamais sans mes talons de 12 – vous n'auriez pas vu un macaron quelque part ?

Ouvert aux prémices de l’été l’an passé, presque en toute confidentialité, le restaurant la Maréa, est déjà l’une des adresses phares de Théoule Sur Mer. Installée dans un cadre enchanteur habitué à abriter des institutions culinaires, La Maréa, surplombant la Corniche et le port de la Figueirette, relève avec brio le défi d’imposer sa créativité culinaire à travers une carte dédiée aux produits de la mer.

marea-restaurant-theoule

Une parenthèse végétale dominant la mer

Créée par Jérôme Cervera, dont la famille a su enchanter les belles tables de la région avec ses poissons et crustacés depuis les années 60, La Maréa se déploie sur une salle baignée de lumière, avec une vue panoramique sur la Méditerranée et une terrasse, comme un écrin végétal. Totalement repensée, la décoration surfe sur cette nécessité d’un retour à la nature et décline le végétal dans un esprit exotique. Nuances de verts, papier peint aux motifs dépaysants, suspensions en fibre de palmier et mobilier en rotin jouent l’harmonie avec les plantes qui inondent la terrasse.

interieur-marea

la-marea-terrasse-dehors

Jérôme Coustillas, le chef inspiré de la Maréa

Pour interpréter cette partition marine qui se joue à la Maréa, Jérôme Cervera a confié la barre de ce navire amiral des produits de la mer, à un chef au CV qui impressionne, Jérôme Coustillas.  Après 20 ans en Russie où il a écumé les adresses les plus réputées du pays, et créé le restaurant en vogue à Moscou, la colline, ce chef discret, revient à ses premières amours, la Côte d’Azur. Disciple d’Alain Ducasse, il a également travaillé aux côtés d’Arnaud Poet à l’Eden Roc, à l’Oasis avec Stéphane Raimbaut ou encore au Martinez avec Christian Willer.

A la Maréa, où il vient de poser ses couteaux, ce chef forgé à l’excellence, dessine au creux des assiettes tout son savoir-faire pour anoblir les ingrédients qui viennent sublimer les trésors marins.

Jerome- Cervera-chef

Exception d’automne à la Maréa

Pour l’automne à Théoule, le chef a imaginé un menu en 5 plats où les champignons viennent, tour à tour, escorter les saveurs iodées ou au contraire, imposer leurs parfums exacerbés. De l’entrée au dessert, ces trésors des sous-bois se dévoilent crescendo pour inonder le palais de leurs effluves forestiers.

carpaccio-loup

On débute cette épopée gourmande toute en fraîcheur avec un carpaccio de Loup, huile de Tamarin & champignons oreille du Diable, à la texture croquante.

Puis, on déguste d’abord avec les yeux, le haddock parfumé aux effluves de citronnelle au dressage parfait et singulier. Aux chanterelles, se marie le vesiga, cette moelle épinière de l’esturgeon, plus particulièrement utilisé dans les plats moscovites. La soupe onctueuse est versée sur l’assiette, comme un tableau contemporain, et exhale toutes les saveurs de ce mariage insolite et raffiné.

soupe-haddock

On continue cette promenade en forêt avec les girolles qui viennent se fondre dans un jus de bisque et accompagnent de leur chaire ferme la baudroie rôtie.

baudroie

Enfin, on clôt ce chapitre salé par le très parfumé cèpe, qui se marie avec gourmandise à la poitrine fermière fondante.

poitrine-porc

On termine en apothéose avec un dôme au chocolat, grandiose, dont la truffe vient surprendre les papilles dès la première bouchée avant de se fondre dans ce dessert d’exception à l’équilibre parfait.

Assurément, la Maréa distille des étoiles plein les yeux et les papilles !

dome-chocolat

Menu tout champignon – 75 € (1/2 bouteille de vin, ½ bouteille d’eau, café inclus) Du mercredi au dimanche, midi et soir. Jusqu’au 1er novembre.

16 – avenue du Trayas – T : 04 93 75 19 03

 

- Nos partenaires -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Découvrir-

Idée week-end

Séjour à Cannes : Vous venez cet été ? Les hôteliers vous offrent une nuit

Dès ce mois de juin, pour relancer l’activité touristique, si vous souhaitez passer un séjour à Cannes, une offre...

Cuisine Cannoise : les bonnes adresses du terroir Cannois !

Cet été, c’est la consécration de la cuisine locale! On se tourne vers une agriculture locale, davantage vers les circuits courts. On  aspire à...

Le Belem à Cannes : à découvrir cet automne

Il arrivera le 22 septembre pour fêter le départ des Régates Royales, le Belem à Cannes jette l’ancre au Port Canto pour son hivernage....
- Découvrir -

A lire aussi

- Advertisement -