Auberge Quintessence à Roubion, des étoiles plein les papilles

Actualités

Cannes Séries 2020 : une ouverture des larmes au rire !

Hier la 3ème saison de Cannes Séries 2020 s’installait sur le tapis rose du palais des festivals, avec une...

La Braderie de Cannes des commerçants et des particuliers !

C’est une nouveauté ! La braderie de Cannes s’installe partout dans la cité balnéaire du centre-ville à Cannes la Bocca...

Vésubie, Tinée, Roya, la solidarité s’organise

Difficile encore ce matin de trouver les mots pour évoquer les intempéries des Alpes-Maritimes qui ont dévastées notre arrière-pays....
Patrick Flet
D’origine picarde, depuis sa plus tendre enfance, tout ce qui touche à la mer le passionne, l’écriture aussi. Ancien industriel puis journaliste économique indépendant, il collabore à des revues spécialisées, avant de tomber dans la gastronomie et le tourisme. Le goût de l’iode, des mots et du bien-manger se rejoignent naturellement au fil des pages des journaux, magazines, guides et livres qu’il crée.

Au Col de la Couillole, à Roubion, à quelques lacets de route de Valberg, vit un jeune prince de la gastronomie, Christophe Billau, plusieurs fois auréolé d’une étoile (quand il tenait « Le Robur », au village voisin de Roure). Dans son nouveau fief, avec son épouse, Pauline, il s’est lancé le défi de ressusciter un vieux refuge, légèrement excentré, en une véritable auberge contemporaine, et d’y faire venir ses anciens clients. Pari réussi, tout le monde le suit ! Sa nouvelle auberge, « Quintessence », constitue une étape gourmande unique dans l’arrière-pays niçois, qui vaut bien plus que le déplacement. Un lieu pastoral magique !

Quintessence-Roubion

Quintessence, gastronomie princière en altitude

Ses 7 chambres refaites à neuf, élégantes, sobres et confortables, créent une atmosphère de tranquillité, réconfortante au juste goût.. Elles comblent de bonheur les amateurs de calme absolu, et les randonneurs venus retrouver, été comme hiver, un lien avec la terre et la nature.

En cuisine comme en salle, règne Christophe Billau, formé par un Meilleur Ouvrier de France, Franck Ferrigutti, il est juste secondé par deux jeunes apprentis. Il ranscende ce que la montagne a de meilleur et apprivoise herbes et fleurs sauvages des alentours. Il s’est fait l’ambassadeur des produits de son arrière-pays.

A sa carte, qui suit le rythme des saisons et des cueillettes, on découvre avec gourmandise les produits laitiers de Jean Claude Fabre à Saint Etienne de Tinée, les volailles « Terre de Toine » de Martha et Eric à Pierlas, les truites d’Anouk et Maxime à Châteauroux-les- Alpes, le foie gras extra de  la Maison Dupérier à Souprosse, les pains de Christian Dutertre à Beuil, l’huile d’olive de Jean Tichadou à Falicon, … « tous des amis producteurs », comme il aime les mettre en valeur.

L’esprit « auberge gastronomique », dans toute son authenticité, se traduit surtout dans le menu unique, car, ici, pas de carte, pas de choix, mais une déclinaison en trois variations des plats du moment cuisinés du jour (de 39 € en trois touches à 75€ en 7 touches). « Je suis un aubergiste avant tout », plaide Christophe Billau, qui cherche à séduire à tout prix ses visiteurs.

Pour lui, recevoir et faire partager sont tout un art où chaque Maison possède sa vérité. Après les amuses-bouche de circonstance, place à une « entrée végétale » aussi surprenante que raffinée dans sa composition où le légumes de saison sont travaillés en différentes cuissons et en différents assaisonnements, en cru, cuit, grillé,et en fermentation lactique. Une trouvaille dont il ne vous reste plus qu’à trouver la meilleure combinaison !… Sublime !

Q cannelloni-au-fromage-frais-et-jambon-des-hautes-alpes

Même chose pour le plat qui suit : une pièce de bœuf des Hautes Alpes qui a mijoté 72 heures, confit d’oignon Simiane, girolles à l’huile faite par le Chef, céleri braisé, jus de quintessence au vin rouge, polenta crémeuse du Piémont « Pignulet » au café. Tout bonnement diabolique ! Un plat qui porte sa signature, car il montre tout l’amour profond que porte Christophe Billau pour le goût absolu, et qui porte le nom de son ADN créatif : quintessence.

(Bon à savoir : Pauline et Christophe Billau sont ouverts toute l’année, au dîner du jeudi au lundi, et au déjeuner les samedis et dimanches. Tél : 04 93 02 02 60). Quintessence Roubion – route de la Couillole.

Q la-salle-terrasse

Plus de gastronomie sur la Côte d’Azur, c’est ici !

 

- Nos partenaires -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Découvrir-

Idée week-end

Séjour à Cannes : Vous venez cet été ? Les hôteliers vous offrent une nuit

Dès ce mois de juin, pour relancer l’activité touristique, si vous souhaitez passer un séjour à Cannes, une offre...

Cuisine Cannoise : les bonnes adresses du terroir Cannois !

Cet été, c’est la consécration de la cuisine locale! On se tourne vers une agriculture locale, davantage vers les circuits courts. On  aspire à...

Le Belem à Cannes : à découvrir cet automne

Il arrivera le 22 septembre pour fêter le départ des Régates Royales, le Belem à Cannes jette l’ancre au Port Canto pour son hivernage....
- Découvrir -

A lire aussi

- Advertisement -