Auberge Quintessence à Roubion, des étoiles plein les papilles

Nos derniers articles

Sac à main en liège : une boutique dédiée à Fréjus

Les produits artisanaux ont le vent en poupe et parmi eux, certains confectionnés avec une matière naturelle que l’on...

Top 10 des activités insolites à Nice et aux environs

Adeptes de sensations fortes, passionnés de jeux, envie de sortir des sentiers battus ? Nous vous proposons une foule d’activités...

Les activités à faire à Nice à garder après le confinement

  Pendant le confinement vous avez eu du temps. Du temps pour pratiquer des activités sportives, ludiques ou même vous...
Patrick Flet
D’origine picarde, depuis sa plus tendre enfance, tout ce qui touche à la mer le passionne, l’écriture aussi. Ancien industriel puis journaliste économique indépendant, il collabore à des revues spécialisées, avant de tomber dans la gastronomie et le tourisme. Le goût de l’iode, des mots et du bien-manger se rejoignent naturellement au fil des pages des journaux, magazines, guides et livres qu’il crée.

Au Col de la Couillole, à Roubion, à quelques lacets de route de Valberg, vit un jeune prince de la gastronomie, Christophe Billau, plusieurs fois auréolé d’une étoile (quand il tenait « Le Robur », au village voisin de Roure). Dans son nouveau fief, avec son épouse, Pauline, il s’est lancé le défi de ressusciter un vieux refuge, légèrement excentré, en une véritable auberge contemporaine, et d’y faire venir ses anciens clients. Pari réussi, tout le monde le suit ! Sa nouvelle auberge, « Quintessence », constitue une étape gourmande unique dans l’arrière-pays niçois, qui vaut bien plus que le déplacement. Un lieu pastoral magique !

Quintessence-Roubion

Quintessence, gastronomie princière en altitude

Ses 7 chambres refaites à neuf, élégantes, sobres et confortables, créent une atmosphère de tranquillité, réconfortante au juste goût.. Elles comblent de bonheur les amateurs de calme absolu, et les randonneurs venus retrouver, été comme hiver, un lien avec la terre et la nature.

En cuisine comme en salle, règne Christophe Billau, formé par un Meilleur Ouvrier de France, Franck Ferrigutti, il est juste secondé par deux jeunes apprentis. Il ranscende ce que la montagne a de meilleur et apprivoise herbes et fleurs sauvages des alentours. Il s’est fait l’ambassadeur des produits de son arrière-pays.

A sa carte, qui suit le rythme des saisons et des cueillettes, on découvre avec gourmandise les produits laitiers de Jean Claude Fabre à Saint Etienne de Tinée, les volailles « Terre de Toine » de Martha et Eric à Pierlas, les truites d’Anouk et Maxime à Châteauroux-les- Alpes, le foie gras extra de  la Maison Dupérier à Souprosse, les pains de Christian Dutertre à Beuil, l’huile d’olive de Jean Tichadou à Falicon, … « tous des amis producteurs », comme il aime les mettre en valeur.

L’esprit « auberge gastronomique », dans toute son authenticité, se traduit surtout dans le menu unique, car, ici, pas de carte, pas de choix, mais une déclinaison en trois variations des plats du moment cuisinés du jour (de 39 € en trois touches à 75€ en 7 touches). « Je suis un aubergiste avant tout », plaide Christophe Billau, qui cherche à séduire à tout prix ses visiteurs.

Pour lui, recevoir et faire partager sont tout un art où chaque Maison possède sa vérité. Après les amuses-bouche de circonstance, place à une « entrée végétale » aussi surprenante que raffinée dans sa composition où le légumes de saison sont travaillés en différentes cuissons et en différents assaisonnements, en cru, cuit, grillé,et en fermentation lactique. Une trouvaille dont il ne vous reste plus qu’à trouver la meilleure combinaison !… Sublime !

Q cannelloni-au-fromage-frais-et-jambon-des-hautes-alpes

Même chose pour le plat qui suit : une pièce de bœuf des Hautes Alpes qui a mijoté 72 heures, confit d’oignon Simiane, girolles à l’huile faite par le Chef, céleri braisé, jus de quintessence au vin rouge, polenta crémeuse du Piémont « Pignulet » au café. Tout bonnement diabolique ! Un plat qui porte sa signature, car il montre tout l’amour profond que porte Christophe Billau pour le goût absolu, et qui porte le nom de son ADN créatif : quintessence.

(Bon à savoir : Pauline et Christophe Billau sont ouverts toute l’année, au dîner du jeudi au lundi, et au déjeuner les samedis et dimanches. Tél : 04 93 02 02 60). Quintessence Roubion – route de la Couillole.

Q la-salle-terrasse

Plus de gastronomie sur la Côte d’Azur, c’est ici !

 

Des mots d’amour et des spots romantiques sur la Côte d’Azur

Quoi de plus doux pour la Saint-Valentin que de découvrir des mots d’amour. Pour déclarer sa flamme, si vous...

Chocolats de Pâques 2021 : les meilleures réalisations des artisans chocolatiers

Confinés dehors ou pas, rien ne viendra ternir les traditionnelles fêtes de Pâques et ce ne sont pas les artisans chocolatiers des Alpes-Maritimes qui...

Printemps gourmand à Fréjus : découvrez les menus à emporter !

  A Fréjus le printemps se fête toute en gourmandise avec une dizaine de restaurateurs qui proposent le 20 et le 21 mars, un menu...

SANDRINE COLLONGE sur le Marché Forville

Quelle bonne surprise pour tous les gourmands!...  Il faut dire que Sandrine COLLONGE fait partie de ces chefs qui ont la passion de la...

Où manger une pizza à Nice ?

  Basique de la cuccina italienne, la pizza, simple et efficace est sûrement l’un de nos plats favoris puisque nous sommes les 3ème au monde...
- Découvrir -

A lire aussi

- Publicité-