La Vela, la nouvelle plage de la promenade des Anglais à Nice

la-vela-nice

Depuis le Var, la Croisette, Monaco ou que vous descendiez de vos collines Niçoises, à mi chemin de la promenade des anglais je vous emmène dans un lieu estival réconciliant ces multiples provenances : La nouvelle plage privée La Vela sur la promenade des Anglais à Nice.

Mettez les voiles, accordez vous une détente chic aux embruns niçois, les pieds dans l’eau…

la-vela

La Vela, sur la promenade des Anglais

La « Voile » en niçois n’aurait peut-être pas été aussi claquant que sa traduction italienne qui aspire davantage à s’accorder un temps de pause sans culpabilisation, à l’italienne.

On s’accorde bien à dire que Nice se ressent davantage Méditerranéenne coté Italie que passée la frontière de Cannes. Mais ce lieu, entre transat, bord de mer et restaurant, a su concilier les deux.

la-vela2

Une déco épurée marine inspirant l’élégance rappelle les goûts  sophistiqués coté Var. Marcher sur ce sol tapissé de fibre de coco dégage déjà une odeur dépaysante invitant vos pieds à se déchausser comme pour en sentir le sable fin.

la-vela-nice

Nappes blanches et touches bleues apportées avec justesse par le dressage des tables du restaurant ou par les matelas de la plage s’accordent pour miroiter la teinte de la mer qui, en passant, se trouve à vos pieds.

L’inspiration niçoise, outre la mer et sa promenade des anglais comme étendard,  se retrouve davantage dans l’assiette.

Peut-être faites vous parti des personnes se projetant déguster des produits de la mer dans un tel cadre ? Désir tout à fait légitime. N’oubliez pas que vos émotions conditionnent vos satisfactions.

la-vela-salade

Cette dernière sera comblée avec en prime des produits niçois qui depuis quelques temps s’affichent timidement à la carte. J’entends ici les panisses coté viandes, avec un revisité du tartare aux accents Niçois. Une signature discrète mais judicieuse de la propriétaire, niçoise, pour vous insufflez ses origines : un classique nécessaire, le tartare, mais agrémenté d’artichauts violets, de courgettes de Nice, et de panisses !

Trame identitaire pour le carpaccio et pistou pour la bavette Black Angus.

A noter pour les amateurs d’exotisme : le ceviche de daurade avec son huile de sésame !

Autre surprise identitaire coté mer glissée au milieu des produits favoris (loup grillé, daurade, gambas et poulpe) : les petits rougets du pays frits !

Ces poissons à peine plus grands qu’un pouce, de souvenirs, se dégustent sans chichis et sans dissection, juste frits avec un peu de citron.

la-vela-friture

N’ayant pas pu revivre à travers ce plats des moments d’enfance à Nice je vous recommande tout de même de vous y aventurer pour une chose : la friture.

Au grand dame des fritto misto (selon arrivage) des bords de mer, trop gras trop pâteux ou trop blanc, vous trouverez ici une fine couche dorée et digeste.

la-vela-legumes

 

Pour finir sur un incontournable des tables niçoises, la ratatouille ! Au sein de ce concept Family Chic, puisant sa source d’une histoire familiale, confiez vos enfants (de 4 à 10 ans) aux Kids Club de la plage, profitez sereinement. Envoyer une ratatouille aussi généreuse et onctueuse ne peut que refléter l’engagement du cocoon familial pour vos enfants.

 

Enfin laissez vous séduire par une note sucrée installé sur les transats face à la mer,
si ce n’est déjà fait. En effet le service de plage offre la possibilité d’y être servi directement, sur de grands plateaux de bois, sans interrompre votre bronzette. Classe.

 

Gare aux vapeurs tout de même si vous sirotez une bulle alcoolisée ou une bouteille de vin de leur sélection car les desserts fricotent déjà avec la suavité de ces boissons raffinées comme en témoigne cette revisite du tiramisu aux framboises, biscuit imbibé dans le Champagne.

 

Quant à cette sélection, laissez votre palais explorer la vinosité généreuse et structurée d’un Rosé dit gastronomique grâce à l’AOC Bandol du domaine de la Suffrène.

Si vous rêvez de fraicheur au bord de l’eau orientez vous sur la cuvée Rosé « Alexandra » du Château Rasque, mêlant gourmandise du fruit rouge et vivacité.

Pour l’inséparable duo poisson et vin blanc salin partez sur une Pouilly Fuissé de chez Guerrin, mais si vous vous aventurez sur des mets plus gras alors tentez le Château Jas d’Esclans qui allie rondeur des fruits jaunes du Sud et tension en finale.

 

Vous trouverez toujours de quoi vous rafraîchir que ce soit un saut à la mer, une douche revigorante judicieusement placée des deux cotés de la plage (point appréciable) ou depuis l’espace vestiaire. Le service se charge de tout avec un personnel agréable assez nombreux pour être aux petits soins.

En partant n’oubliez pas de saluer le chien Totor de Stéphane Bolongaro pour instaurer les mouvements artistiques qui seront proposés sur la plage par la suite. En attendant, restons connectés en espérant y revenir pour divers évènements en projet comme des soirées musicales, des concerts voire des expositions.

La Vela – 58, promenade des anglais – Nice

Plus de plages sur la Côte  d’Azur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.