Da Laura Mougins : La petite Italie à l’entrée du Village

C’est en grande pompe que Da Laura Mougins a vu le jour en ce début de saison estivale. Autour de Laura Merlo et Gérard Louvin, associés dans ce vaste restaurant italien, de nombreuses personnalités se sont précipitées pour inaugurer ce haut lieu de convivialité. Franck Dubosc, Roland Magdane, Michel Boujenah, Jean-Pierre Foucault, Philippe Bouvard et Francis Perrin, en amis et voisins du Sud, ont parrainés l’avènement de Da Laura à Mougins dans une villa chargée d’Histoire…

da-laura-mougins

Duo de choc sous le soleil Mouginois

Pourtant, cette histoire-là a failli ne jamais exister. Fraîchement installé à Mougins, Gérard Louvin, producteur de télévision, tombe sous le charme de la villa Vaste Horizon.

gerard-louvin

Cet ancien de Ferrandi, qui a débuté en tant que chef de cuisine avant de rejoindre les plateaux TV, saisi rapidement l’aura de cette demeure du XVIIIème siècle. Auréolé de succès dans ses restaurants parisiens, il s’imagine déjà la transformer en restaurant italien.

C’est lors d’un repas entre amis à Cannes qu’il rencontre la plus italienne des Cannoises : Laura Merlo. Il lui propose alors, de s’associer pour faire revivre au cœur de Mougins, sa recette si personnelle de la cuccina transalpine. L’élégante Turinoise ne cède pas aux sirènes.

Mais comment résister au charme de cette villa mythique ? Dès son arrivée à Vaste Horizon, elle est séduite par ce lieu chargé d’Histoire.  Par son ambiance. Son caractère.

« Ce qui me plaît le plus ici, ce sont les ondes, alors j’ai dit oui » dit-elle.

C’est ainsi que Laura Merlo et Gérard Louvin se sont associés pour le meilleur de l’Italie en érigeant Da Laura Mougins à l’entrée du village…

laura-merlo

Des années folles à la dolce Vita

C’était l’une des exigences de Gérard et Laura. Rendre hommage à ceux qui ont créé le mythe de la Villa Vaste Horizon. A la fin des années 30, elle y abrita les premières amours de Pablo Picasso et Dora Maar. Elle fût le théâtre de leurs fêtes entre amis avec Paul Eluard, Man Ray ou Lee Miller. Une belle époque qui fait écho à la douceur de vivre de la French Riviera. De ce riche passé, subsistent sur les murs, photos et tableaux rappelant leur présence dans ce lieu. Comme les armoires à côté du bar central, dont chaque carreau a été recouvert d’un dessin ou d’une photo sur une coupure de journal de l’époque. Un peu à la façon des ex-voto, comme un remerciement à cet héritage.

tableaux-da-laura

Dès l’entrée, un tableau témoigne des amours de Picasso : Une femme qui porte son bébé dans les bras. Laura raconte son histoire. La femme de chambre éprise de l’artiste. De cette aventure naîtra un enfant, aujourd’hui âgé de 70 ans et qui a offert à Laura, cette reproduction.

C’est cet art de vivre, cette joie qui a caressé cette époque, qui renaît désormais au cœur de cet établissement Mouginois.

Da Laura Mougins : au cœur de l’Italie

Pour que le rêve se transforme en réalité, Laura s’est entourée de fidèles pour l’épauler à la barre de la décoration. Richard Ferri-Pisani, un artiste Cannois, à qui l’on doit le restaurant éponyme de Laura dans la rue Hoche à Cannes.

Mais aussi Samy Chams, l’architecte d’intérieur Cannois. Avec eux, et dans le respect des recommandations des bâtiments de France, cette pétillante italienne au goût sûr, ravive les couleurs de la villa Vaste Horizon. S’invite alors, un air de Toscane avec un vert sourd. De l’ocre, du Terre de Sienne, teintes phares de l’Italie toute entière.

deco-da-laura

Des murs aux plafonds, en passant par les parasols au charme désuet, tout a été repensé pour inviter au voyage transalpin. La salle principale, comme une pergola, se déploie sous des plantes méditerranéennes qui jaillissent du toit. Les suspensions en porcelaine biscuit rappellent la quintessence de l’art italien.  Et les alcôves, offrent l’hospitalité aux produits que l’on peut emporter. Dont les confitures de Gérard Louvin, confectionnées avec les fruits de son propre jardin !

decoration-da-laura-mougins

Jouxtant cet indicible lieu propice à l’indolence et sa terrasse, comme un jardin italien, une salle plus intimiste et contemporaine. Celle qui fût la chambre de Picasso, abrite désormais comme une salle à manger, et sa bibliothèque. Mais l’un des joyaux de cette villa au romantisme exacerbé, est très certainement le balcon avec vue sur les îles de Lérins qui permet d’accueillir juste une table d’amoureux.

balcon-da-laura

La recette de Laura : des produits frais, uniques et un accueil personnalisé

A la table de ce temple méditerranéen, Laura fait perdurer les recettes qui ont fait son succès depuis près de 30 ans. Des plats simples, des produits frais en provenance de l’Italie et du marché Forville. Mais surtout, quelques exclusivités. Comme les raviolis et les raviolinis maison, confectionnés dans son établissement Cannois. Mais aussi, la burrata d’un kilo à partager, unique sur la Côte d’Azur, et spécialement façonnée pour Laura.

Les classiques de la cuisine italienne réconfortent les papilles aux côtés des spécialités suggérées chaque jour. Du piémont aux Pouilles, en passant par la Ligurie, ce voyage italien tient toutes ses promesses…

orecchiette-da-laura-mougins

Da Laura Mougins – 18, boulevard Georges Courteline – Mougins

L’avis de Sylvain et Carolyn

  • Quelle est la touche déco qui t’a le plus marqué ?

Carolyn : Tout ! Mais un gros coup de cœur pour la table sur le balcon, car ça me rappelle mes années passées aux Etoiles de Mougins.

Sylvain : La décoration mise en place par Laura est juste unique et parfaite. On a une touche végétale très apaisante et en soutien une décoration d’un chic intemporel.

2 – Plutôt entrées, plats, desserts ou les trois ?

Carolyn : plutôt entrées et plats. C’est un peu l’essence de la cuisine italienne, des plats peu techniques mais des goûts incomparables et le respect du produit.

Sylvain : Ici tout est bon, de l’entrée au dessert.Il y a de la fraicheur et du gout. C’est la simplicité dans toute sa complexité.

3 – Ton avis général sur le resto ?

Carolyn : Forcément séduite par le cadre et l’ambiance. On se sent déjà un peu en Italie. Alors rien que pour ça on a juste envie de dire merci de nous servir sur un plateau cette quintessence italienne.

Sylvain : On est dans un cadre de rêve, le voiturier apporte un plus, les cocktails sont parfaits. Tout est fait pour que le client se déconnecte totalement.

4 – Tu reviendrais pour quoi ?

Carolyn : Pour le pot de confiture de Gérard Louvin avec les fruits de son jardin ! Et aussi pour voir la burrata d’un kilo qu’on ne trouve que chez Da Laura.

Sylvain : Il faut que je revienne avec des amis ou en couple pour une soirée de rêve.

5 – Si tu ne devais retenir qu’un plat ?

Carolyn : J’ai adoré la suggestion de saumon servi avec de l’ananas. Parfait pour un déjeuner léger. Mais j’avoue, j’aurais bien aimé tester les pasta aux courgettes, gambas et safran.

Sylvain : Les orecchiette aux fruits de mer, ça se prête bien à la saison.

6 – T’as bu quoi toi ?

Carolyn : comme d’hab, l’expert en vin c’est Sylvain. Donc, j’ai bu comme lui !

Sylvain :J’ai bu un chardonnay qui se marier très bien avec les plats, la carte est assez complète.

7- T’as aimé, t’as rien à signaler ou tu veux en rajouter ?

Carolyn : J’ai adoré le cadre et l’ambiance. Question carte, j’aurais aimé plus de précisions et pourquoi pas des pâtes très particulières comme les trofie que l’on trouve souvent en Ligurie ou des Casarecce, une spécialité sicilienne.

Sylvain : Je dirais que ce restaurant c’est plus que ce qu’on a dans l’assiette, c’est une atmosphère, un lieu chargé en histoire, une décoration, l’accueil de Laura et Laurent. Quand on a fini de manger on veut juste rester là et prolonger le moment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici